Top 10 des conseils pour une pré-édition réussie

Top 10 des conseils pour réaliser une pré-édition de votre textePartagez vos actualités

Avez-vous des nouvelles pour vos collègues professionnels des langues en Europe ?

Le site Web The Language Sector rend votre article, opinion ou autre contenu (rédigé dans n'importe quelle langue européenne) aussi accessible que possible au plus grand nombre de professionnels du secteur linguistique dans le plus de langues possible.

Avec un nombre limité d'interventions relativement petites, vous pouvez considérablement améliorer l'accessibilité des informations traduites automatiquement contenues dans votre message, article, opinion ou autre contenu.

Voici les dix meilleurs conseils pour une pré-édition optimale de notre expert interne Valentin Descamps.


Réaliser une post-édition, c'est bien 

Dans le but de rendre vos informations contenues dans vos textes le plus accessible possible, nous utilisons naturellement les technologies que le secteur linguistique lui-même produit. Comme vous le savez, la qualité des machines de traduction s'améliore rapidement. Mais, dans le cas où cela serait nécessaire, vous pouvez toujours peaufiner chaque article publié sur le site Web The Language Sector au niveau de qualité souhaité dans l'espace de post-édition intégré à notre site Web.


Réaliser une pré-édition, c'est encore mieux

Avec une bonne post-édition, vous pouvez améliorer considérablement l'accessibilité de vos informations. C'est vrai. Mais une bonne pré-édition de votre texte source permet d'économiser plus de temps et d'argent qu'une bonne post-édition. L'objectif étant que la traduisibilité du texte source soit optimale pour le logiciel de traduction automatique. Avec un nombre limité d'interventions relativement petites, vous pouvez considérablement améliorer l'accessibilité des informations traduites automatiquement dans votre message, article, opinion ou autre contenu.


Top 10 des conseils de pré-édition

Voici le top 10 des conseils de pré-édition de notre expert interne en la matière, Valentin Descamps. Valentin a obtenu un master en traduction de l'Université de Mons (UMons) en Belgique l'année dernière. Il est spécialisé en la traduction du russe et de l'espagnol vers le français.

Pour le site The Language Sector, il présente dix techniques simples mais efficaces qui rendront votre texte plus facile à traduire par le logiciel de traduction automatique.

En résumé, voici son conseil: avec 1 pré-édition bien ciblées vous économisez en temps et en coût 20 post-éditions supplémentaires sur le site Web The Language Sector.
Alors n'hésitez plus !

 

Gand, 18 décembre 2020, Valentin Descamps - Le but de la pré-édition est de générer une traduction automatique aussi compréhensible que possible dans autant de langues différentes que possible. Si nécessaire, l'éditeur de publication peut alors encore rendre plus idiomatique la traduction automatique réalisée.

Les conseils que je présente n'améliorent pas les traductions automatiques au même niveau dans toutes les langues. J'ai testé ces conseils sur des traductions automatiques du néerlandais en français, russe et espagnol. Ces conseils facilitent la compréhension de 9 traductions françaises et espagnoles sur 10 et de 6 traductions automatiques sur 10 en russe. Il se peut qu'un conseil de pré-édition facilitant la compréhension de la traduction automatique en français et en espagnol ait exactement l'effet inverse dans la traduction automatique en russe.

J'ai utilisé Google Translate pour évaluer l'effet de ces conseils. En pratique, d'autres machines de traduction traduire à un niveau légèrement différent.
Si pour une raison quelconque la traduction russe est plus importante pour vous que l'espagnol ou le français, alors vous pouvez envisager une pré-édition qui se concentrera plus spécifiquement sur les langues slaves.


Après cela, je présente mon top 10 des meilleurs conseils de pré-édition.

Vous souhaitez réagir ou vous avez une question ou une suggestion? N'hésitez pas à me contacter via valentin.descamps@detaalsector.be. J'attends avec impatience vos feed-backs.

Vous pouvez également télécharger la version longue de cet article en pdf. Le document en pdf illustre chaque conseil avec la présentation de différents exemples (NL > FR/ES/RU).

 

Conseil 1: évitez les abréviations

Évitez les abréviations. Les abréviations sont souvent difficiles à traduire pour les logiciels de traduction automatiques. Écrivez donc la signification des abréviations en entier.

 

Conseil 2 : évitez les phrases sans verbe

Les phrases sans verbe sont difficiles pour les logiciels de traduction automatique. Ajoutez un verbe lorsque cela est nécessaire, sinon vous risquez de manquer d'un verbe également dans la traduction.

 

Conseil 3 : clarifiez le genre des noms propres

Les noms de personne peuvent être spécifiques à une langue ou à un pays.

Pour un lecteur sans connaissances générales sur le pays et pour une machine de traduction, il n'est pas toujours clair si un nom fait référence à un homme ou à une femme.

Conseil: à proximité immédiate des noms propres, utilisez des référents masculins ou féminins aussi souvent que possible, afin que la machine puisse déduire le sexe de la personne à partir du contexte.

 

Conseil 4: évitez les phrases trop longues

Bien que les logiciels de traduction neuronale puissent traiter des phrases beaucoup plus longues que la génération précédente de logiciels (basés sur des statistiques), il est toujours préférable de fractionner les phrases très longues.

 

Conseil 5: Jouez avec la structure

Gardez la structure de vos phrases aussi claire que possible. N'essayez pas de fourrer deux idées dans une seule et même phrase. Si deux phrases ont une relation logique, utilisez des mots de liaison pour lier les idées.

 

Conseil 6: jouez avec le contexte

Les logiciels de traduction modernes traitent chaque mot dans le contexte (au moins) de l'entièreté de la phrase. Si vous introduisez un mot difficile, introduisez-le dans un contexte qui contient beaucoup d'informations connexes que les moteurs de traduction peuvent facilement comprendre. Cela augmente les chances qu'ils traduisent correctement la phrase entière.

 

Conseil 7: jouez avec les synonymes

Si un mot très spécifique s'avère vraiment difficile pour les logiciels de traduction, soyez un peu flexible et soyez prêt à considérer l'utilisation d'un synonyme. Pensez à l'accessibilité optimale de vos informations dans le plus de langues possible.
Est-ce que ce mot super précis que vous avez employé, et qui a aussi un sens super précis, est tellement important qu'il est justifié de créer vingt problèmes de traduction dans vingt langues cibles et de nécessiter vingt post-éditions ?

 

Conseil 8 : Évitez les expressions idiomatiques spécifiques à une langue

En néerlandais, les gens envoient leur chat lorsqu'ils ne se présentent pas à un rendez-vous. La plupart des logiciels de traduction traduisent un tel idiome littéralement ("envoyer son chat"), ce qui est souvent incompréhensible pour le lecteur de la traduction. Il vaut mieux écrire dans un langage concret et explicite.

 

Conseil 9: corriger les erreurs de langue 

Mettez la barre haute. Soyez strict sur la qualité de votre propre texte. Les erreurs de langue dans le texte source peuvent entraîner des erreurs de langue dans le texte cible. Vérifiez donc votre grammaire, votre orthographe, votre ponctuation et la cohérence de votre texte source. Il existe des outils qui peuvent vous aider.

 

Conseil 10 : écrivez dans une seule langue 

Votre texte est-il en néerlandais ? Écrivez autant en néerlandais que possible. Cela semble logique, mais certaines personnes utilisent beaucoup de mots et d'expressions en anglais dans leurs textes en néerlandais. Cela ne pose pas réellement de problème pour les logiciels de traduction anglais, mais souvent beaucoup plus pour les autres logiciels, qui fonctionnent alors moins bien (en français et dans les autres langues romanes par exemple).

 

Téléchargez la version complète de cet article (avec exemples) en PDF (en néerlandais).

 


Powered by CrossLang

Auteur: Valentin Descamps

Traduction automatique: Systran

Post-édition: Valentin Descamps

Langue source: Nederlands (nl)


Informations supplémentaires

Cron Job Starts