Le juge et la qualité de la traduction. Feuilleton - épisode 8: le juge et la qualité de la traduction comme objet de la procédure de fond

ChameauLe juge et la qualité de la traduction. Une série passionnante en huit épisodes d'Isabelle Bambust.

Dans l'épisode précédent, vous deviez juger avec le juge des demandes traduites, des convocations et des décisions.

Dans ce huitième versement, vous serez traduit en justice en tant que traducteur. Vous vous retrouvez au milieu d'un conflit de droit d'auteur et de plus un problème avec votre responsabilité contractuelle se pose.

 

La responsabilité contractuelle du traducteur

Gand, Isabelle Bambust - Un arrêt du tribunal d'Overijssel (68) concerne le client de la traduction du livre Beautiful Holland, qui n'est pas satisfait du travail de l'agence de traduction.

Le juge déclare explicitement que l'agence de traduction n'a manifestement pas respecté la garantie de satisfaction. Selon le tribunal, il existe des plaintes suffisamment motivées et motivées.

Cependant, la question est de savoir si cela peut être invoqué contre l'agence de traduction.

 

Le juge décide non; l'agence de traduction n'a pas eu la possibilité de corriger la traduction prétendument défectueuse.

Sur la base des conditions contractuelles, l'agence de traduction attendait des réclamations concrètes et suffisamment précisées et un délai suffisant pour procéder à la récupération. Le client est resté en défaut sur ce point. L'agence de traduction n'a pas reçu, ou en tout cas beaucoup trop tard, des plaintes suffisamment précises et spécifiques, ni n'a reçu de délai pour corriger les irrégularités. En conséquence, il n'y a jamais eu de défaut et donc il n'y a aucune responsabilité pour l'indemnisation.

 

Une demi-douzaine de commentaires

Une lecture de A à Z de ce jugement m'apporte six considérations.

Premièrement, la déclaration factuelle montre que le client de la traduction agit sur deux voies. D'une part, il n'est pas satisfait de la traduction; En effet, il démarre tout le moulin publicitaire du livre, et il fait apparaître le livre dans différentes langues. Le juge lui-même parle du "calendrier (ambitieux) prévu de la publication du livre" à l'adresse du client. Le client attend également beaucoup trop longtemps avec des indications concrètes d'irrégularités de traduction.

Deuxièmement, il y a un grand manque de lenteur des deux côtés. En témoigne l'utilisation parfois imprudente de la langue dans le trafic de messagerie.

Troisièmement, il est frappant de constater que le verdict ne fournit pas le moindre exemple concret de mauvaise interprétation, ne serait-ce qu'à titre d'illustration.

Quatrièmement, je voudrais souligner que les deux parties sont d'accord avec leurs arguments: le client soumet les traductions à des experts externes qui estiment que la qualité des traductions est insuffisante. L'agence de traduction soumet les traductions à des experts-étrangers qui estiment que la qualité des traductions est suffisante ...

Cinquièmement, il demeure difficile pour moi d'accepter comment le juge n'a ici aucune possibilité de pénétrer l'essence de la qualité de la traduction. Après tout, il ne peut que tenir compte en premier lieu des conditions contractuelles entre les parties.

Sixièmement, j'ose espérer que les acheteurs du livre qui pensent que la qualité de la traduction est inférieure aux normes s'adresseront collectivement au client.

 

Le dernier mot appartient à le centre national du livre

Dans un arrêt de cassation français du 27 juin 2006 (69) il s'agit d'un contrat entre un éditeur et un traducteur qui doit traduire un livre anglais en français.

Ce contrat stipule que l'éditeur a le droit d'apporter les modifications nécessaires à la traduction aux frais du traducteur si la traduction n'est pas conforme à la "correction de la correction et du style de travail littéraire consciencieux et soigné". Le traducteur trouve cette clause non valide.

La Cour de cassation n'accepte pas cet argument car l'accord a été conclu alors que la traduction n'était pas encore faite et l'auteur de la traduction était en effet en droit de stipuler une telle clause.

Preuve de mauvaise qualité, il suffit à la Cour de cassation d'établir que l'éditeur a procédé à des ajustements à l'œuvre, après le centre de la vie nationale, les niveaux aux parties et la qualité de la vie. cette traduction, et indiquant que celle ci ne rendait pas justice au livre et "donnait une impression de paresse mais aussi de maîtrise insuffisante de la langue française".

 

L'appréciation judiciaire souveraine des preuves

La responsabilité du traducteur peut également être en cause dans le cadre d'un contrat de travail. C'est le cas dans une affaire qui a été tranchée par la Cour de cassation française le 4 janvier 2000. (70)

Un ingénieur employé doit, entre autres, traduire des documents techniques. L'une des raisons de la résiliation du contrat par l'employeur est la mauvaise qualité des traductions techniques. Au cours de la procédure, l'ingénieur applique ses traductions comme preuve du contraire. La cour d'appel n'aurait pas enquêté sur ces traductions. La Cour de cassation ne va pas au-delà du constat que la Cour d'appel a souverainement apprécié tous les moyens de preuve et a donc pris une décision judiciaire.

 

L'évaluation d'une demande de bourse linguistique

Une décision du tribunal de La Haye de 2009 examine l'évaluation d'une demande de subvention de traduction. (71)

La Fondation pour la littérature de l'époque (prédécesseur des «Nederlands Letterenfonds») n'accordait une subvention que s'il y avait suffisamment d'attentes positives concernant un projet de traduction proposé. La qualité est centrale. Entre autres, les attentes concernant le résultat de la traduction jouent un rôle, en fonction de la qualité de la traduction des traductions publiées précédemment. Pour évaluer cette qualité de traduction, le Fonds utilise les catégories «bon», «raisonnable ou suffisant», «modéré ou suffisant» et «médiocre». L'attribution ne peut être accordée que si l'évaluation moyenne est «raisonnable ou suffisante».

Selon le Fonds, le dossier en question n'a pas d'attentes suffisamment positives quant à la qualité de la traduction de l'anglais.

Les motifs de l'évaluation ne sont pas automatiquement communiqués au demandeur de subvention. "Avec une décision d'allocation, de nombreux auteurs ressentent la motivation comme superflue, tandis qu'une motivation spontanée d'une décision de rejet est ressentie comme (trop) contraignante."

En l'espèce, une explication supplémentaire a été envoyée ultérieurement au requérant. Selon le tribunal, cette déclaration est suffisante. Les termes du juge sont intéressants: «Dans des cas tels que le présent, où l'objectivation des jugements par leur nature est subjective et ne peut être résumée à la légère, seules des exigences de motivation limitées peuvent être imposées aux conseils obtenus par le défendeur. Le fait est que le demandeur a un aperçu de la ligne de pensée [sic] (72) sous-jacent (...). "

 

La qualité de la traduction dans un conflit de droit d'auteur

Une traduction est une reproduction au sens du droit d'auteur du mot. La reproduction relève du droit d'auteur. L'œuvre originale doit être abordée avec des gants de soie.

Un arrêt de cassation français du 30 janvier 2014 (73) esquisse l'histoire d'un journaliste. Il se plaint que l'éditeur de ses articles ait transféré les droits d'édition à un magazine brésilien sans son autorisation. Les articles ont été traduits en portugais.

Dans un argument (auquel la Cour suprême ne répond pas explicitement), il est mentionné que les articles n'ont pas été traduits correctement. L'éditeur ne conteste pas cette traduction irrégulière, mais déclare que le journaliste ne prouve pas que la qualité fragile est due à l'éditeur. (74)

 

Vous lisez le huitième et dernier épisode de la série «Juge et la qualité de la traduction» d'Isabelle Bambust.

Mais il y a plus: demain, l'auteur reviendra sur la série, les protagonistes et l'intrigue. Il est temps de réfléchir et de conclure. Et une coda.

 

Le juge et la qualité de la traduction. Feuilleton (introduction)

Le juge et la qualité de la traduction. Feuilleton - épisode 1: Champs & co

Le juge et la qualité de la traduction. Feuilleton - épisode 2: la qualité de la traduction dans le monde judiciaire

Le juge et la qualité de la traduction. Feuilleton - Épisode 3: la qualité de la traduction en amont

Le juge et la qualité de la traduction. Feuilleton - Épisode 4: qualité de la traduction en aval

Le juge et la qualité de la traduction. Feuilleton - Épisode 5: le juge et la qualité des performances des interprètes

Le juge et la qualité de la traduction. Feuilleton - épisode 6: le juge et la qualité de la traduction des pièces justificatives

Le juge et la qualité de la traduction. Feuilleton - épisode 7: le juge et les demandes traduites, convocations et décisions

 

(68) Tribunal d'Overijssel (Pays-Bas) 24 août 2016, AR no. 2016/2570, affaire no. C / 08/182257 / HA ZA 16-54.

(69) Cour de cassation (France) 27 juin 2006, no. 05-14588.

(70) Cour de cassation (France) 4 janvier 2000, no. 97-45292.

(71) Tribunal de La Haye (Pays-Bas) 13 mai 2009, no. AWB 08/8213 BESLU.

(72) Le mot "pensée" a une double forme plurielle, de sorte que no-n est utilisé.

(73) Cour de cassation (France) 30 janvier 2014, no. 12-24145.

(74) "(...); Baudouin X .. . produit (. . . ) un tableau comparatif reproductible les articles qui ont été, selon lui, les erreurs de traduits ou qui ont fait l'objet d'ajout; qu'il fait ainsi reproche à la société (…) ayant, sans son accord, modifié de façon substantielle les articles qu'il avait écrits et violation du droit au respect de son œuvre; maïs que s'il est avéré que la traduction est par défaut, ce que la société (…) ne conteste pas, il n'en demeure pas moins que Baudouin X. . . ne démontre pas que la médiocre qualité de la traduction de ses articles et les ajouts modifiant les caractéristiques de son œuvre sont incontestablement le fait de la société (…) qui ne pourra pas voir imputer ces violations des droits d'auteur de Baudouin X. . . "

 


Powered by CrossLang

Auteur: Isabelle Bambust

Traduction automatique: Systran

Post-édition: Cet article n'a pas encore été finalisé.

Langue source: Nederlands (nl)


Informations supplémentaires

Cron Job Starts